Données sur les défaillances d'un isolant

Un ingénieur fiabiliste désire étudier la détérioration de l'isolant utilisé pour des moteurs électriques. Les moteurs fonctionnent normalement à une température située entre 80 et 100 °C. Pour accélérer la fréquence des défaillances, l'ingénieur collecte le temps de défaillance de l'isolant à quatre températures anormalement hautes : 110, 130, 150 et 170 °C.

Ces données permettent de montrer comment s'utilisent les fonctions Test accéléré de durée de vie et Régression sur la durée de vie. La relation entre la température d'Arrhénius et les défaillances est linéaire.

Colonne de feuille de travail Description
Tempé Température à laquelle l'isolant a été exposé pour le test : 170, 150, 130 ou 110
TempéArr Température d'Arrhénius correspondant à la température de test
Usine Usine de production où l'isolation a été faite : 1 ou 2
MtDéfail Durée de test en heures pour chaque moteur
Troncage Indique si l'isolation a rencontré une défaillance ou a résisté au test : F = défaillance ou C = a résisté
Conception Limites de température des moteurs. Les moteurs fonctionnent normalement à une température située entre 80 oC et 100 oC
TempéNouv Température utilisée pour prévoir les défaillances en conditions normales
ArrTNouv Température d'Arrhénius correspondant à la température de prévision
UsinNouv Usine de production pour laquelle on souhaite estimer les défaillances

Utilisez les colonnes 8 et 9 pour estimer les défaillances pour chaque usine de production à des températures normales.

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins d'analyse et de personnalisation du contenu.  Lisez notre politique