Identification des décalages de la moyenne de procédé avec Rapport sur le procédé

Supposons que vous disposiez d'un procédé avec une cible de 40, une limite de spécification inférieure de 38 et une limite de spécification supérieure de 42. Vous collectez des données dans des sous-groupes présentant un effectif de 5. Vous observez que votre procédé est presque centré sur la cible (moyenne du procédé = 40,0016 et écart type ST = 0,960).

Vous ajoutez 20 sous-groupes d'effectif égal à 5. Les décalages de la moyenne pour les nouveaux sous-groupes s'établissent à 41,5, soit environ un décalage de 1,5 sigma.

Rapport 1 : Récapitulatif principal

Le diagramme DPMO cumulé (en bas à gauche) présente un problème. La ligne DPMO ST cumulé (en pointillé) s'est aplatie. La ligne DPMO LT cumulé (solide) semble stable, mais se décale ensuite vers le haut. Les statistiques LT ne sont pas stables, ce qui indique que ce procédé a subi une modification. Examinez le procédé pour déterminer ce qui a changé.

Rapport 4 : Statistiques cumulées

Le rapport Statistiques cumulées met en évidence les points suivants :
  • Une augmentation de l'écart type LT, mais pas de l'écart type ST
  • Un changement de la pente pour la somme des carrés LT, mais pas pour la somme des carrés ST
  • Une augmentation de la moyenne cumulée

Le premier diagramme (en haut) du rapport présente une augmentation marquée de la pente pour l'écart type LT, mais aucune modification significative au niveau de l'écart type ST. La modification de l'écart type LT se produit clairement au niveau du sous-groupe 50.

Le deuxième diagramme (au milieu) met en évidence un schéma similaire d'augmentation dans la somme des carrés LT, mais pas dans la somme des carrés ST, près du sous-groupe 50.

Le troisième diagramme (en bas) indique également un décalage dans la moyenne du procédé, mais il est plus difficile de déterminer où le décalage s'est produit sur ce diagramme par rapport aux premier et deuxième diagrammes.

Rapport 5 : Références cumulées

Le rapport Références cumulées indique l'impact du décalage dans la moyenne du procédé sur les statistiques de Z, comme suit :
  • Une réduction de la capabilité (le procédé est plus proche de l'une des limites de spécification)
  • Une augmentation de l'écart type LT, mais pas de l'écart type ST

Le déplacement de la moyenne vers une limite de spécification provoque la baisse de la capabilité ST et LT. L'augmentation de l'écart type LT, comme le montre le rapport 4, accentue la baisse du Z.LT. La valeur DPMO est calculée directement à partir des statistiques Z.référence. Ainsi, un changement spectaculaire dans Z.référence LT génère une pente ascendante prononcée dans DPMO LT cumulé. Dans le cas d'une modification moins importante dans Z.référence ST, une légère pente ascendante est produite dans PPM ST cumulé. Pour plus d'informations, reportez-vous à la rubrique Tous les rapports sur la capabilité du procédé pour Rapport sur le procédé.

Comme Z.référence LT baisse plus que Z.référence St, vous pouvez également observer une augmentation dans Z.Décalage. Ce comportement se produit car les rapports sur le procédé reposent sur différents procédés. Vous devez déterminer le procédé à analyser : la version antérieure ou postérieure à la modification. Une fois votre décision prise, collectez des données uniquement à partir de ce procédé et réexécutez l'analyse. Si vous utilisez ces rapports pour valider les améliorations apportées au projet, n'incluez pas de données collectées avant ces améliorations.

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins d'analyse et de personnalisation du contenu.  Lisez notre politique