Tests sur le caractère aléatoire des données dans une carte d'essais

Les tests sur le caractère aléatoire peuvent vous aider à identifier les causes spéciales de variation dans votre procédé.

Les schémas dans les données indiquent que la variation observée est due à des causes qui sont extérieures au système et qui peuvent être corrigées. Toutefois, une variation due à des causes communes est une variation inhérente au procédé ou faisant naturellement partie de ce dernier. Un procédé est maîtrisé lorsque seules des causes communes, et non des causes spéciales, influent sur ses résultats.

Un motif normal pour un procédé maîtrisé est de caractère aléatoire. Si seules des causes ordinaires de variation existent dans votre procédé, les données ont un comportement aléatoire.

La carte d'essais utilise deux tests pour détecter les tendances, les oscillations, les mélanges et les regroupements que peuvent présenter vos données.
Test du nombre de suites relatives à la médiane
Ce test repose sur le nombre total de suites situées aussi bien au-dessus qu'en dessous de la médiane. Une suite relative à la médiane est un ensemble d'un ou plusieurs points consécutifs situés du même côté de la ligne centrale. Une suite se termine lorsque la ligne qui relie les points traverse la ligne centrale. Une nouvelle suite commence au point suivant.
Ce test détecte deux types de comportements non aléatoires : les mélanges et les groupes. Un mélange se caractérise par le franchissement fréquent de la ligne centrale. Les groupes sont des groupes de points ayant des valeurs similaires.
Lorsque le nombre de suites observé est :
  • Statistiquement supérieur au nombre de suites prévu, il existe peut-être des mélanges.
  • Statistiquement inférieur au nombre de suites prévu, il existe peut-être des groupes.
Test du nombre de suites croissantes et décroissantes
Ce test recherche le nombre de suites croissantes ou décroissantes. Une suite croissante est une suite de points consécutifs qui vont uniquement vers le haut. Une suite décroissante est une suite de points consécutifs qui vont uniquement vers le bas. Une suite se termine lorsque la direction (vers le haut ou le bas) change. Par exemple, lorsqu'une valeur est plus petite que celle qu'elle précède, une suite croissante commence et continue jusqu'à ce qu'une valeur soit plus grande que celle qui la suit ; une suite décroissante commence alors.
Ce test détecte deux types de comportement non aléatoires : l'oscillation et les tendances. Il y a oscillation lorsque les données fluctuent rapidement vers le haut ou vers le bas, ce qui indique que le procédé n'est pas stable. Une tendance est un glissement continu dans les données, soit vers le haut soit vers le bas.
Lorsque le nombre d'essais observé est :
  • Statistiquement supérieur au nombre de suites prévu, il existe peut-être des mélanges.
  • Statistiquement inférieur au nombre de suites prévu, il existe peut-être des groupes.

Détails concernant les tests

Pour les deux tests, les hypothèses nulles sont que les données sont réparties de manière aléatoire. Minitab convertit le nombre de suites observé en une statistique de test qui est approximativement normale, puis utilise la loi normale pour obtenir les valeurs de p.

Les deux tests sont basés sur les observations individuelles lorsque l'effectif de sous-groupe est égal à 1. Si l'effectif de sous-groupe est supérieur à 1, les tests sont basés sur les moyennes (par défaut) des sous-groupes ou sur leurs médianes.

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins d'analyse et de personnalisation du contenu.  Lisez notre politique