Observations relatives aux données pour la fonction Diagramme des causes et effets

Pour garantir la validité de vos résultats, vérifiez que les règles suivantes sont respectées lorsque vous collectez des données, effectuez une analyse et interprétez vos résultats.

L'effet doit être une variable dépendante
La réponse ou le résultat du procédé est une variable dépendante. Par exemple, la variable de réponse pourrait être le temps d'attente d'un service. Dans un diagramme des causes et effets, la variable dépendante est la variable (ou effet) affectée ou mesurée.
Un diagramme des causes et effets distinct est nécessaire pour chaque réponse.
Les causes peuvent être des variables indépendantes, des variables intermédiaires ou des variables de nuisance
Variables indépendantes
Les variables indépendantes sont les facteurs sur lesquels on peut agir ou qu'on peut ajuster directement. Dans cet exemple, Formation est une variable indépendante, car les directeurs peuvent directement modifier les méthodes de formation des employés.
Variables intermédiaires
Les variables intermédiaires sont semblables aux variables indépendantes. On peut les ajuster mais, contrairement aux variables indépendantes, on ne peut pas agir sur elles. La résistance d'un métal, par exemple, peut dépendre de la taille des bulles de gaz dans le matériau. Le fabricant ne peut pas modifier directement la taille des bulles de gaz, mais il peut ajuster d'autres facteurs, tels que les taux de mélange, la composition chimique et la température de séchage, qui affectent la taille des bulles de gaz. Ainsi, la taille des bulles de gaz est une variable intermédiaire.
Variables de nuisance
Les variables de nuisance sont des facteurs sur lesquels on ne peut pas agir ou qu'on ne peut pas ajuster directement, mais qui influent sur les réponses. Par exemple, la pluie et la température sont des variables de nuisance, car les directeurs ne peuvent pas les contrôler.
Réfléchissez à toutes les causes possibles
Le remue-méninges est une technique d'équipe consistant à énumérer les causes potentielles d'un problème à l'aide de discussions ouvertes et d'échanges d'idées. Plus vous générez d'idées au cours une séance de remue-méninges, plus vous avez de chances de déterminer une solution. Il est important de ne pas critiquer les idées pendant la session. Aucune idée n'est trop irréaliste pour être consignée.
Après avoir convenu des catégories critiques, l'équipe utilise le diagramme des causes et effets pour déterminer les causes relevant de ces catégories qui influencent l'effet étudié.
En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins d'analyse et de personnalisation du contenu.  Lisez notre politique