Quelle est la différence entre un test à m défaillances et un test à 0 défaillance ?

Dans un plan de test à m défaillances, le test de démonstration de fiabilité réussit si le nombre de défaillances qui se produisent ne dépasse pas m. Les tests à m défaillances les plus courants sont le test à 0 défaillance (m = 0) ou le test à 1 défaillance (m = 1).

Par exemple, supposons que vous testiez des moteurs de tondeuse à gazon à l'aide d'un test à m défaillances dans lequel m est égal à 3. Le test de fiabilité est réussi si 3 défaillances au maximum se produisent parmi n systèmes identiques testés indépendamment et soumis à la même durée de test. Si plus de 3 défaillances se produisent, le test de fiabilité échoue et le système ne répond pas aux exigences de fiabilité que vous souhaitez démontrer.

La planification d'un test à m défaillances consiste à déterminer l'effectif de l'échantillon et à tester la durée afin d'optimiser les chances de réussite du test de fiabilité et de démonstration des exigences de fiabilité. Lorsque vous choisissez entre un plan de test à 0 défaillance et un plan de test à m défaillances (m > 0), prenez en considération les points suivants :
Plan de test à 0 défaillance Plan de test à m défaillances (m > 0)
Temps total de test Peut réduire le temps de test total des éléments très fiables. Peut réduire le temps de test total si vous êtes en mesure d'effectuer les tests séquentiellement. Par exemple, si vous testez 3 unités dans le cadre d'un test à 1 défaillance et que les deux premières unités réussissent le test, il est alors inutile d'effectuer le troisième test.
Aspect pratique N'est pas pratique lorsqu'au moins une défaillance risque de se produire. Risque de ne pas être réalisable dans le cadre d'unités très fiables.

A plus de chances de réussir qu'un test à 0 défaillance en présence d'un plan légèrement amélioré.

Vérification des hypothèses Ne vous permet pas de vérifier les hypothèses du plan de test :
  • Vous ne pouvez pas estimer la forme (loi de Weibull) ou l'échelle (autres lois) pour la comparer à la valeur supposée.
  • Vous pouvez estimer l'échelle (loi de Weibull ou loi exponentielle) ou l'emplacement (autres lois), mais votre estimation peut rester prudente.
Vous permet de vérifier les hypothèses du plan de test. Il existe plusieurs hypothèses à prendre en compte lorsque vous utilisez un plan de test à m défaillances :
  • Pour la loi de Weibull, vous connaissez le paramètre de forme et souhaitez démontrer celui d'échelle.
  • Pour la loi exponentielle, vous souhaitez démontrer le paramètre d'échelle. Le paramètre de forme est de un.
  • Pour les lois des valeurs extrêmes, normale, log-normale, logistique et log-logistique, vous connaissez le paramètre d'échelle et souhaitez démontrer le paramètre d'emplacement.
En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins d'analyse et de personnalisation du contenu.  Lisez notre politique